23/07/2013

Crèpe Suzette à Saint-Tropette *

Alors que nous sommes frappées de plein fouet (et bien large, le fouet, un fouet à SPECTROMASSE) par la chaleur et que chez moi, tout le monde fait . . .

lapine, Mina, crèpe, soleil,


la crèpe . . .

C'est la période où personne ne supporte le moindre petit bout de toile contre peau.  Le moment de dévêtir nos orteils, trop longtemps ficellés dans des chaussures fermées !!  Cette petite trouvaille soldesque tombait donc à point.

Les Tropéziennes, sandalettes, tongs, chaussures, sandales, lapine, Mina,

Cela faisait quelques années que j'avais envie de Tropéziennes, ces sandales fabriquées en France depuis 1933, réputées pour leur qualité, et leur design intemporel.  Voyons un peu la sandale sous quelques chiffres . . .
Une paire de Tropéziennes K.Jacques demande en moyenne 60 minutes de travail, nécessite pas moins de 46 opérations différentes, jusqu'à 123 éléments assemblés selon les modèles, environ 60 clous utilisés, et sont déclinées en 150 peaux différentes.  Je pensais donc avoir acquis des Tropéziennes K.Jacques du modèle Byblos, comme représentées sur leur site -cliquez ici pour découvrir l'étendue du catalogue-. . .

Les Tropéziennes, sandalettes, chaussures, sandales, lapine, Mina,
Byblos ou Narbuck ?  De profil, difficile à dire . . .

 

Il s'avère en fait que la marque "Les Tropéziennes" existe en deux déclinaisons.  La société K.Jacques, offrant ces chaussures artisanales, effectivement depuis le début du siècle dernier, dont le savoir-faire se paie souvent à plus de 200€ la paire.

Et il existe également "Les Tropéziennes par M. Belarbi" à sous-appelation "Les Trops".  Une marque crée dans les années 80.  Dont je ne trouve pas grand chose niveau fabrication.  Je ne pense de ce fait, pas qu'elles soient fabriquées en France de manière artisanale.

Bref, deux enseignes différentes, pour des produits assez semblables, cela peut prêter à confusion. 

J'ai donc bien opté pour le modèle Narbuck en nubuck noir mat des Tropéziennes par M. Belarbi.  Je les ai achetées en soldes pour 30 €, alors que si j'avais voulu acquérir les modèles Byblos dont je parlais plus haut, il m'aurait fallu débourser 225€.  Cela fait tout de même une ENORME différence.  Penchons-nous sur ces sandales de plus près . . .

les tropéziennes,sandalettes,chaussures,sandales,lapine,mina

Il est indéniable que l'intégralité du dessus et de la doublure de la chaussure soit en cuir.  Le talon, quant à lui, comporte plusieurs couches de bois entrecollé, et le talon présente une partie anti-dérapante en caoutchouc, clouée au niveau du talon.

les tropéziennes,sandalettes,chaussures,sandales,lapine,mina

Le tout a l'air d'assez bonne facture, je dois le reconnaître.

Sur le devant de la bride, une plaque de métal, gravée au nom de la marque.

les tropéziennes,sandalettes,chaussures,sandales,lapine,mina

Au final, je dois avouer que je suis relativement satisfaite de cet achat.  Je les trouve vraiment très jolies, et elles sont confortables.  J'ai toujours besoin d'un moment d'adaptation quand je commence à porter des nouvelles chaussures, mes pieds étant de nature assez fragile. 

les tropéziennes,sandalettes,chaussures,sandales,lapine,mina

Petit détail qui en ferait un "plus" : les Tropéziennes sont vendues avec un tote bag dans la boîte, donc la veudeuse a pu emballer ma boîte directement dans le sac en tissu, je trouvais ça rigolo.

les tropéziennes,sandalettes,chaussures,sandales,lapine,mina

 Vous pouvez trouvez les Tropéziennes par M. Belarbi sur tous les sites de vente de chaussures online (Spartoo, Sarenza, Zalando . . .), et bien sûr également dans certaines boutiques (1001 pattes, etc . . .).
Pour les petites belges / bruxelloises : le bon plan du jour : les Tropéziennes sont vendues relativement moins chères dans la petite boutique située dans les galeries de la Toison d'Or, juste à côté de l'entrée de la Fnac.  C'est là que je les ai eues à si bas prix en période de soldes.  Le modèle Narbuck se décline en version mate ou en version vernie, dans plusieurs couleurs.

* Le titre de cette note, c'était pour la rime.

 

14:22 Écrit par Tasse de Beauthé dans Inner Life, Shopping | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : les tropéziennes, sandalettes, chaussures, sandales, lapine, mina

19/07/2013

La fin des yeux pandas.

Mes petites couques en sucre,

Maintenant que les températures frôlent les 30 degrés, cela relève parfois du challenge de garder son make-up frais toute la journée . . .  Il y a celles qui ne se maquillent plus passé le cap des 27°C. 
(Pensez cependant à TOUJOURS poser une couche de crème SPF QUOIQU'IL ARRIVE.)

Pour toutes les autres, il existe quelques astuces qui facilitent la vie.  Et la tenue de vos atours beauté.

Perso, je n'ai pas la peau grasse, mais dès qu'il fait chaud, ma paupière a tendance à graisser, et donc, à faire fondre toute trace d'ombre à paupière ou d'eye-liner non waterproof que je me suis savamment concentrée à appliquer le matin. 

Ah ça, c'est facile d'être une winneuse du make-up au sortir de chez soi, c'est beaucoup plus dur de l'être quand on rentre le soir.  En fin de journée, j'ai juste l'impression qu'on m'a étalé de la vaseline sur et dans les yeux.  Tout a glissé dans le pli de mes paupières, et/ou tout a coulé en dessous de mes yeux.  Bonjour le regard de panda joyeux.

catrice,primer,eye shadow base,urban decay,primer potion,test,swatch,panda


Non, vraiment, je ne suis pas un panda heureux quand j'ai de la vaseline dans les yeux.

Mais ce temps est bien révolu !
Car il existe ceci :

Catrice, panda, primer, eyeshadow, Urban Decay,

L'eye shadow Primer Potion, d'Urban Decay, 16€ le petit format.
(Ici c'est le grand format.)

Alors concrètement, kesako ?  C'est une base crémeuse de couleur blanc cassé, mat ou irisé (il y a plusieurs teintes).
On prélève une petite pointe à l'aide de l'embout mousse, on en étale un peu sur la paupière.
On laisse sécher 30 secondes, puis on applique son fard.  Qui, non seulement, se trouve magnifié, mais tiendra toute la journée comme si on avait apposé une décalcomanie sur la paupière.  Magie magie . . .

sm07-thumb.2.jpg

C'est un excellent produit rapport qualité/prix, il faut très très peu de matière pour l'effet obtenu.
(Néanmoins, je vous recommande toujours de respecter les dates de péremption de vos cosmétiques . . .)
Les flacons de cette primer potion sont vraiment de jolis objets, mais la forme de la bouteille peut faire que le produit se tasse dans les courbes.
Petite astuce pour celles qui l'ont / ou désirent l'acquérir : il se peut qu'à un moment, vous ayez l'impression que votre flacon est vide.  Ne le jetez pas !   Il faut récupérer le produit selon la technique retracée dans cet article : http://www.caracterielles.com/2011/02/astuce-primer-potio...

Il y a peu, j'ai trouvé un équivalent (un dupe) de la primer potion d'UD.  Il s'agit de la prime and fine eye shadow base de Catrice.

Catrice, panda, primer, eyeshadow, Urban Decay,

Le produit se présente sous forme de petit pot à couvercle. 

Catrice, panda, primer, eyeshadow, Urban Decay,

La texture est plus épaisse, et n'existe qu'en beige (la couleur ne se voit cependant pas sur la paupière).
Etant donné que c'est un pot, je prélève la matière au doigt après m'être bien lavé les mains, et j'étale ensuite. 

Catrice, panda, primer, eyeshadow, Urban Decay,

Les puristes ou parano des germes la prélèveront au pinceau.

Les points négatifs :
-  Hmmmm . . .  Peut être le fait que cela se présente sous forme de pâte dans un pot ?  Il n'y a aucun applicateur fourni, donc, il faut prévoir un ustensile à avoir chez soi, pour le coup où on ne désire pas y mettre les doigts.

Les points positifs :

-  L'efficacité !  Mon maquillage ne bouge pas.  Tests exercés dans des conditions extrêmes de chaleur, et make-up porté de 6h30 du matin à minuit, sans l'ombre d'une fugue de matière !  J'étais bluffée !
-  Son prix !!!!  Il est indéniable qu'à 3.99 € le pot, il fait de lui un TOP ACHAT.

Le dernier point positif, c'est qu'en posant une petite couche au pinceau eye-liner en bordure des cils, on est à même de tracer ensuite un trait d'eye liner à l'ombre à paupière qui s'avèrera bien opaque et de tenue maximale.  L'achat de ce produit vous permet donc de transformer toutes vos ombres à paupière en eye-liners potentiels ! 
C'est pas carrément méga bien, ça ???

catrice,primer,eye shadow base,urban decay,primer potion,test,swatch,panda

 

 

 

18/07/2013

Must have been Love.

Il y a quelques vendredis de cela, harrassée par une semaine trépidante de "Vis ma vie de glam shine star"

(L'excellente Glenn Close pas si far que ça lors de la dernière cérémonie de remise des Golden Globes à Holliwoude)*

Je me suis affalée tranquillement avec l'envie de regarder . . .  Un film romantique.
Oui oui.
Tu as bien lu.

Exit les productions américaines à l'eau de rose pour moi (quoique . . .  Il y a de très bonnes romances indie aux States), j'ai eu envie de tester le cinéma nordique.  Et je suis tombée sur un petit bijou.

"Must have been Love" est un film Finno-Suédois du réalisateur Finlandais Eirik Svensson.  C'est un film lent, tourné caméra sur l'épaule, qui nous fait voyager d'Istanbul à Oslö, et de Helsinki à Berlin. 

6420201149058.jpg


Toi aussi, amuse-toi à prononcer le titre du film en finnois sur ce poster très période "Bilitis".

Le film débute en plan rapproché sur l'héroïne du film, une jeune femme finlandaise prénommée Kajsa, que l'on voit de dos reconnaître un homme dans un supermarché.  Un homme, qui, visiblement, ne la reconnaît pas.

Must Have Been Love-1.jpg
Ceci est un Norvégien moustachute au rayon des pâtés.

Elle lui parle de leur rencontre d'il y a quelques mois à Istanbul.  Mais il ne se souvient de rien.  Ni d'elle, ni de ses amis.  Elle s'éloigne, décontenancée.

Flash-back et détour par la Turquie.  On découvre que Kajsa est en fait danseuse et chorégraphe en résidence avec deux amies pour quelques temps à Istanbul. 

Must Have Been Love-3.jpg


Un soir, elle sort dans les petites ruelles à la recherche d'un night shop, et découvre en revenant devant l'immeuble où logent ses amies qu'elle en a oublié les clefs.  Heureusement pour elle, arrivent alors les voisins d'immeuble, à qui elle demande un téléphone à prêter afin qu'on lui ouvre. Parmi les trois hommes se trouve Jacob, un norvégien qui intrigue fortement Kajsa.

Must have been love, film, finlandais

Les trois jeunes femmes finlandaises se lient très vite aux trois norvégiens, ce qui permet à Kajsa de faire un peu plus la connaissance de Jacob.

Must Have Been Love-4.jpg
Moi aussi, je veux boire du vin avec un norvégien moustachute sur les rives du détroit de Bosphore.

Le fait est qu'après ces quelques jours dans la douce moiteur byzantine, chacun est forcé de rentrer chez soi.

Must Have Been Love-5.jpg

Kajsa est envoyée en workshop à Oslö, et y recroise Jacob, comme au début du film. 

Must Have Been Love01.jpg
Voyons-voir, quel pâté vais-je bien prendre ?

Oui mais voilà, lui, il ne la reconnaît pas.  Que s'est-il passé ?  Que s'est-il non passé ?  Ce mystère est aussi épais que le brouillard tapissant le bras de mer istanbuliote le matin où ils se sont rencontrés.  Consternée et bouleversée, Kajsa tente bien que mal de se concentrer sur son travail de chorégraphe, dans lequel elle injecte toute son impuissance.

Must Have Been Love-6.jpg

Le film comporte de très beaux visuels décrivant la douceur sucrée d'Istanbul, opposée à la froideur candide d'Oslö, mais aussi de très jolies scènes de chorégraphie et de mouvement, que j'ai beaucoup aimées.

Must Have Been Love-7.jpg

Je ne vous raconterai rien de plus sur le déroulement cinématographique, mais le film m'a vraiment beaucoup touchée.
J'ai adoré ce film de contemplation.  D'abord pour l'envie qu'il m'a donnée de partir découvrir les villes qu'on y traverse le temps d'une histoire.  Puis aussi parce qu'une histoire d'amour, aussi foudroyante soit-elle, n'est mieux que dégustée dans la lenteur de sa chute.

Et c'est bien là toute sa beauté.

Voyez-le.

16:53 Écrit par Tasse de Beauthé dans Inner Life | Lien permanent | Commentaires (0)